message
  Atout Micro


Magazine et webzine à la fine pointe de
l'informatique grand public depuis 27 ans

Média gratuit soutenu par la publicité

Recherche sur l'ensemble du site

 

Invitez des amis à profiter aussi du site d'Atout Micro

Nouvelles générales - 2011

- 2013
- 2012
- 2010 et avant

Des câbles de charge universels

Cablespar François Picard - décembre 2011

La firme Innergie a lancé deux nouveaux câbles de charge et trois ensembles de charge pour petits appareils portables vraiment universels. Les Magic Cable Duo et Magic Cable Trio permettent de charger à la maison, au bureau, à bord d'un véhicule ou en avion plus de 10 000 appareils dont la plupart des appareils qui se rechargent par un port USB, y compris les téléphones intelligents sous Android ou sous BlackBerry OS et les iPhone, iPod et iPad. Des embouts micro-USB, mini-USB et iOS sont donc fournis avec les câbles, ce qui donne la possibilité de charger aussi des appareils photo, des GPS et les lecteurs multimédias. L'ensemble de charge le plus complet est le mCombo Duo Travel Charging Kit à 50$ environ qui comprend le câble Magic Cable Duo (29,99$ vendu séparément) et tous les adaptateurs les plus utiles.


Une bonne idée: des écouteurs avec un limiteur de niveau sonore

par François Picard - décembre 2011

Écouteurs RoboBudsLa division iEssentials de MIZCO International a mis sur le marché les RoboBuds, des écouteurs dont le son qui en sort n'est jamais trop fort. Avec ces nouveaux écouteurs, la compagnie vise surtout les enfants et adolescents qui ont tendance à mettre trop fort le niveau de la musique qu'ils écoutent, ce qui nuit à leur audition. Le niveau sonore des écouteurs RoboBuds est limité à 85 décibels (dB), ce qui est déjà pas mal fort, à la limite de ce qu'on peut écouter sans risque d'endommager l'ouïe. Chaque paire d'écouteurs est rattachée à un personnage de robot sur lequel on peut arranger le fil quand les écouteurs ne sont pas utilisés. Les écouteurs RoboBuds seront sur le marché dans les prochaines semaines au coût de 9,99$ seulement. D'autres modèles devraient suivre selon Mizco International.


Une clé USB sécurisée avec un clavier intégré

Clé Aegis Secure Keypar François Picard - 8 décembre 2011

Il n'y a pas de limite à ce que peuvent faire les fabricants pour faciliter la sécurisation des données, même ajouter un clavier sur une clé de mémoire USB. On n'est jamais trop prudent lorsqu'on transporte des données privées d'un ordinateur à un autre, mais certains peuvent trouver un peu compliqué de sécuriser les données avec les logiciels utilitaires fournis. C'est ce qui a amené la firme américaine Apricorn à lancer la Aegis Secure Key, une nouvelle clé de mémoire Flash avec un petit clavier alphanumérique permettant de donner facilement un code et un mot de passe, sans avoir à utiliser un quelconque logiciel. Les données sont cryptées sur la clé en format AES CBC à 256 bits de niveau militaire. Le système rend la clé inutilisable si on essaie plus de 10 mots de passe ou si quelqu'un tente de modifier son circuit électronique. De même, la clé se sécurise automatiquement si elle est retirée d'un port USB ou qu'il n'y a plus de courant qui arrive au port USB de l'ordinateur auquel elle est branchée. Ce système est facile à utiliser. La clé Aegis Secure Key est vendue en trois formats: 4 Go (65$), 8 Go (95$) et 16 Go (125$).


Indigo Books & Music lance des livres électroniques en français

par François Picard - décembre 2011

Kobo DesktopEn mettant en accès plus de 200 000 livres électroniques en français, Indigo Books & Music se présente comme «la première plateforme de lecture numérique bilingue au Canada». Cela fait effectivement plus de livres électroniques pour les Canadiens francophones, mais ils sont assez difficiles à trouver sur le site de Kobo actuellement. Pour y arriver facilement, il vaut mieux connaître le nom du roman qu'on recherche. Il y a, par exemple, des romans comme Bonheur, es-tu là? de Francine Ruel ou Stigmates et BBQ de Stéphane Dompierre. Il faut s'inscrire sur le site de Kobo, le producteur de lecteurs numériques du même nom, pour pouvoir acheter les livres numériques en français, qui sont un peu moins chers que dans leur version papier. Un fois qu'on les a payés, on peut les transférer à un lecteur Kobo ou à un autre lecteur compatible, comme le lecteur électronique HS-M701 de HIP Street, ou encore à un ordinateur, une tablette ou un ordiphone sur lequel est installé un logiciel émulateur de lecteur Kobo. Il en existe maintenant pour iPad, iPhone, iPod touch, Android, BlackBerry, Windows et Mac, habituellement gratuits. En tout, Kobo distribuerait plus de 2,5 millions de livres électroniques, journaux et magazines en anglais, certains peu coûteux ou même gratuits.


La plateforme Pretnumerique.ca
pour le prêt de livres chronodégradables

par Danielle Shaw - décembre 2011

Le dévoilement de la plateforme Pretnumerique.ca a eu lieu le 1er décembre, dans le cadre du troisième Congrès des milieux documentaires du Québec. C'est une bonne nouvelle pour les usagers des bibliothèques publiques parce que cela signifie qu'au cours des prochains mois, plus de 1 000 bibliothèques publiques du Québec pourront, dans le cadre d'un projet-pilote, acquérir des livres numériques québécois et les rendre disponibles à leurs usagers sous forme de prêts chronodégradables, autrement des fichiers inutilisables après un laps de temps donné. En se reliant au site web de leur bibliothèque, les abonnés pourront emprunter des livres numériques en français en les téléchargeant. La plateforme Pretnumerique.ca se veutla concrétisation d'une collaboration entre les maisons d'édition et les libraires québécois ainsi qu'avec les réseaux de distribution et les bibliothèques publiques du Québec, le Réseau BIBLIO du Québec et la BAnQ.


Le nouveau standard BC 1.1 pour la charge par port USB

par François Picard - 29 novembre 2011

PlugableLa recharge d'appareils par les ports USB est en train de changer de standard. Jusqu'aux débuts de l'USB 2.0, on pouvait charger beaucoup moins vite les appareils branchés aux ports USB parce que ceux-ci ne fournissaient que 100 à 500 mAh. Certains des nouveaux ports USB, même sous la norme USB 2.0, peuvent maintenant procurer une charge beaucoup plus forte, jusqu'à 2 500 mAh, même avec l'ordinateur éteint. Ceci est dû à la nouvelle norme de charge par port USB, USB-IF Battery Charging BC 1.1 (et BC 1.2), généralisée sur les ports USB 3.0. Les appareils compatibles avec cette nouvelle norme se chargent beaucoup plus rapidement, jusqu'à trois fois plus vite en fait. Plusieurs fabricants, comme Plugable  et SMSC, ont aussi sorti des concentrateurs USB qui peuvent charger plusieurs appareils simultanément sous la nouvelle norme. Il ne faut cependant pas essayer d'y brancher certains appareils, comme l'iPad par exemple, qui disposent d'un système de charge propriétaire.


Un ordinateur 2D et 3D sans lunettes spéciales

par François Picard - novembre 2011

Qosmio F755Parmi les innovations de 2011, il en est une qui est presque passée inaperçue, un ordinateur portatif à affichage 3D de Toshiba qui ne nécessite pas d'équipement spécial pour avoir l'effet 3D et qui, en plus, peut faire afficher du 2D et du 3D en même temps. Selon Toshiba, le Qosmio F755 3D est le premier ordinateur à accomplir cette prouesse grâce à une technologie d'affichage auto-stéréoscopique. L'écran de 15,6 pouces est capable de faire afficher simultanément deux images légèrement décalées dirigées l'une vers l'œil gauche et l'autre vers l'œil droit. L'ordinateur se sert de la webcam de l'appareil pour détecter la position des yeux de la personne qui est devant l'ordinateur et orienter l'affichage en conséquence. L'affichage 3D peut être plein écran ou cantonné à une partie de l'écran seulement. Le Qosmio F755 3D fonctionne à partir d'un processeur Intel Core i7 très rapide et d'un processeur graphique NVIDIA GeForce 540M. Malheureusement, le prix de cette nouvelle technologie est encore élevé: 1 700 $US. Il faudra attendre quelques mois pour qu'elle soit plus accessible.


Samsung à l'honneur

par François Picard - novembre 2011

Samsung GalaxyEn janvier, lors du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, Samsung devrait recevoir 30 prix pour ses innovations de cette année, après 23 en 2010 et 37 en 2011. C'est un beau palmarès. Ces prix ont trait à des technologies et à des designs de produits électroniques très variés. Ainsi, seront primés aussi bien un réfrigérateur avec écran tactile et Wi-Fi intégré, le modèle RF4289, que les disques durs de la série 830, l'ordinateur ardoise sous Windows, les ordinateurs portatifs de la série 7 Chronos, le téléphone intelligent Galaxy S II, le centre de messagerie Sidekick 4G et les tablettes Galaxy Tab 8.9 et 10.1. Parmi les innovations écologiques qui vont recevoir un prix, on note aussi un écran à cristaux liquides transparent et un miniportatif à énergie solaire, le NC215S. Le jury est composé de chercheurs, d'ingénieurs, de journalistes et de spécialistes indépendants des domaines concernés.


Des méchants dont il vaut mieux se méfier

par François Picard - novembre 2011

Il y a quelques jours, McAfee sortait son rapport des menaces du 3e trimestre et ce n'était pas plus encourageant que d'habitude. Le nombre de codes malicieux destinés à l'ensemble des appareils devrait atteindre les 75 millions d'ici la fin de l'année si bien que le risque d'avoir à faire face à l'un ou l'autre est plus grand qu'on ne penserait. En 3 mois, les virus et autres codes malicieux destinés aux téléphones intelligents sous Android ont augmenté de 37%. Selon McAfee, les deux formes d'attaques les plus populaires sont des SMS qu'on reçoit comportant des chevaux de Troie qui collectent des informations personnelles et des applications qui enregistrent les communications téléphoniques et les transmettent à l'attaquant. Les ordinateurs Mac sont aussi de plus en plus visés par les concepteurs de virus. Il faut se méfier des faux antivirus, des applications malicieuses, des nombreux sites Web qui tentent de récupérer des informations personnelles ou de placer un mouchard sur l'ordinateur, des sites sociaux qui sont la cible de nombreuses attaques; les pirates profitent des faiblesses de ceux qui s'en servent et ne se méfient pas assez. Les usurpations d'identité et le hameçonnage vont être de mise au temps des fêtes et il faut être sur ses gardes pour ne pas se laisser prendre. Dans tous les cas, un bon antivirus est plus qu'utile.


Un routeur de poche branché au réseau local ou au réseau cellulaire

par François Picard - novembre 2011

TL-MR3020Certains téléphones intelligents comportent un mode qui les transforme momentanément en point d'accès sans fil à Internet, mais pas tous. Quand cela marche, on peut passer par le téléphone pour accéder à Internet à partir d'un autre ordinateur de poche, d'une tablette, d'un ordinateur portatif ou d'autres appareils qui se relient à Internet par Wi-Fi. Si ce n'est pas possible de créer un point d'accès par logiciel, on peut ajouter un petit routeur de poche autonome comme le TL-WR700N ou le TL-MR3020 que vient de lancer la firme américaine TP-LINK, spécialisée dans les produits liés aux réseaux. Le modèle TL-WR700N se branche directement à un autre routeur ou à un modem Internet et, dès qu'il est connecté, il sert de point d'accès Wi-Fi aux appareils situés aux alentours. On peut ainsi avoir toujours avec soi son point d'accès préréglé avec un coupe-feu sûr et le brancher au besoin à des réseaux différents sans interférer avec les réseaux locaux. Ce peut être pratique, par exemple, dans un hôtel où il n'y a pas le Wi-Fi mais juste une prise réseau aussi bien que dans une entreprise ou chez des amis où l'on est en visite. Le modèle TL-MR3020 fait la même chose pour les appareils qui s'y connectent par Wi-Fi, mais l'accès Internet se fait par une clé USB 3G branchée dans le petit routeur, le même type de clé d'accès Internet 3G qu'on brancherait directement au port d'un ordinateur, sauf que le mini-routeur partage le même accès par Wi-Fi entre plusieurs appareils. Le WR700N (29,99$) est déjà disponible alors que le MR3020 (39,99$) ne le sera que vers la mi-décembre. Selon la compagnie, ils devraient être vendus chez Best Buy, Zellers, FutureShop, NewEgg, Canada Computers et dans d'autres boutiques du genre.


La DataTraveler HyperX 3.0, de grande capacité et super rapide

par François Picard - novembre 2011

Kingston HyperXKingston lance la DataTraveler HyperX, sa plus rapide clé de mémoire USB 3.0 avec une capacité pouvant aller jusqu'à 256 Go. Assez discrètement, les clés de mémoire flash deviennent de plus en plus rapides en même temps que leur capacité augmente. La plus petite de ces nouvelles clés peut stocker jusqu'à 64 Go de données, soit l'équivalent de 17 000 fichiers de photos de 10 mégapixels, de 3,5 millions de pages de documents ou d'une cinquantaine de films en format MP4. Elle permet d'écrire à une vitesse de 135 Mo/s et de lire 225 Mo/s, si bien qu'on peut s'en servir comme d'un disque dur interne, sans vraiment de perte de performance. La DataTraveler HyperX de 64 Go coûte environ 200$ mais son prix devrait baisser assez rapidement après l'arrivée de clés de mémoire encore plus performantes. Elle est l'idéal pour les joueurs ou les personnes qui ont beaucoup de données à transporter sur elles. Son étui en métal couvert d'une pellicule de caoutchouc protège les données contre les chocs.


Le processeur a 40 ans ce mois-ci

par François Picard - novembre 2011
Intel 4004

Aujourd'hui, des processeurs font fonctionner la plupart des appareils où se trouve de l'électronique et pourtant cela ne fait que 40 ans que le premier processeur a été fabriqué par les chercheurs d'Intel. L'Intel 4004 est le premier processeur à avoir été commercialisé. Il n'était pas très puissant, mais quand même capable de faire quelques opérations mathématiques dans une calculatrice, la Busicom. Quand les publicistes de ce processeur annonçaient «une nouvelle ère d'électronique intégrée», peu de gens auraient imaginé ce que cela allait donner. En 2008, on a atteint le nombre de 1 milliard d'ordinateurs utilisés à travers le monde et la firme de recherche Forrester en annonce plus de 2,25 milliards d'ici 2015. Sans processeur, on n'aurait pas la plupart des produits avancés d'aujourd'hui, du téléphone intelligent au réfrigérateur, en passant par l'automobile ou les ascenseurs. En fait, il y en a dans à peu près tous les appareils. J'aime bien la comparaison d'Intel pour montrer la différence de performance entre le processeur 4004 et ceux d'aujourd'hui: elle serait semblable à celle qu'il y a entre un escargot et le plus rapide des coureurs de marathon. La différence est encore plus nette quand on sait que le processeur Intel 4004 ne comportait que 2 300 transistors alors que les nouveaux processeurs d'Intel en comptent près d'un milliard. Les processeurs d'aujourd'hui seraient 5 000 fois plus rapides en consommant 5 000 fois moinsvidéo d'énergie et le prix des transistors serait 50 000 fois moindre. Sur Youtube, on peut voir une vidéo (en anglais) avec Frederico Faggin, l'un des chercheurs qui a contribué au design du premier processeur, qui parle de ce temps-là et du processeur 4004.

 


Un nuage local signé Western Digital

WD My Bookpar François Picard - novembre 2011
On parle beaucoup d'informatique dans le nuage ou d'infonuagique, mais presque toujours avec la sauvegarde des données dans une autre région ou même un autre pays. C'est pourtant possible de le faire localement, sans être facturé mensuellement, ni soucis de sécurité, comme le démontre WD (Western Digital) avec son WD My Book Live et ses applications WD 2go et WD 2go Pro. Les WD My Book Live sont des disques durs de grande capacité (1 à 3 téraoctets) qui peuvent être branchés à un réseau local pour servir de système de stockage de données entre tous les appareils reliés au réseau de façon sécuritaire, localement ou par Internet. L'accès local s'effectue tout simplement par le réseau auquel est branché le disque dur. L'accès depuis l'extérieur avec un PC ou un Mac peut se faire depuis n'importe quel ordinateur ayant les autorisations nécessaires en passant par le site www.WD2go.com, alors que l'accès depuis un iPhone, un iPod, un iPad ou un appareil sous Android s'effectue grâce à l'application WD 2go pour mobiles. Plus développée, plus sécurisée encore, mais payante (2,99$ seulement), l'application WD 2go Pro permet de partager des fichiers avec des amis, des parents ou des collègues et de synchroniser automatiquement des données entre plusieurs appareils. Les deux applications sont disponibles sur l'iTunes Store et sur l'Android Market.


École branchéeLe guide des sites Web de l'École branchée

par Danielle Shaw - novembre 2011
Pour la dixième année consécutive, l'entreprise québécoise De Marque publie son Guide annuel 2011-2012 - 500 sites Web pour réussir à l'école, destiné aux parents et aux enseignants. En plus de courtes descriptions de sites, cette édition spéciale de l'École branchée comporte un supplément intéressant d'une trentaine de pages sur les nouveaux outils technologiques de l'école de demain. À partir d'exemples, on y présente l'apport des tablettes électroniques et du tableau interactif blanc en classe ainsi que l'intérêt du livre électronique, appelé livrel par De Marque. On peut feuilleter des extraits de ce numéro de l'École branchée avec le guide annuel sur le site de l'Entrepôt numérique ou se le procurer en kiosque au coût de 5,95$.


Adobe abandonne le développement du Flash
pour les téléphones et tablettes

par François Picard - 10 novembre 2011
Adobe FlashVoilà une victoire post-mortem de Steve Jobs, qui a tout fait depuis 1999 pour qu'Adobe perde la mainmise sur ce langage de programmation très utilisé dans les navigateurs Web et pour les jeux en ligne. L'ancien grand patron d'Apple n'appréciait pas qu'une partie du fonctionnement de ses appareils puisse dépendre d'une autre compagnie comme Adobe et il voyait dans le Flash certaines faiblesses, particulièrement au niveau de la sécurité, qui apparaissaient chaque fois qu'il y avait un nouveau processeur. Cependant, même si Adobe ne développe plus le Flash pour les navigateurs de petits appareils, elle continuera de supporter les Flash Players qui existent, au moins pour un certain temps. Ce qui est sûr, c'est qu'elle va se tourner davantage vers le HTML5, la plus récente mouture du langage HTML, beaucoup plus riche en possibilités que le HTML 4, qui permet de faire à peu près les mêmes applications en ligne que le Flash. Souhaitons seulement qu'il continue à y avoir des mises à jour de sécurité dans les versions de Flash existantes.


La nouvelle façon de prendre des photos,
par capture des rayons lumineux

par François Picard - 4 novembre 2011
Le principal concepteur du LytroOn prend la photo d'abord et on fait sa mise au point après. Telle est la base de la nouvelle conception de la photographie lancée par la firme Lytro. Le boitier du nouvel appareil photo, qui sera sur le marché début 2012, a vraiment l'air d'une boite avec un objectif. Il capture tout ce qui est éclairé par des rayons lumineux dans une scène, à toutes les profondeurs de champ, et il enregistre ces informations. Plus tard, quand on récupère les données sur l'appareil lui-même ou sur un ordinateur, on peut prendre tout son temps pour faire la mise au point sur la partie de la scène qui nous intéresse. Cet appareil photo va être disponible en deux modèles, l'un avec 8 Go de mémoire (399$), capable de prendre 350 photos, et l'autre avec 16 Go (499$), toutes deux avec un zoom optique de 8X avec une ouverture fixe de f/2 et un poids d'à peine 200 grammes. Le Lytro est très rapide si bien qu'on n'a pas besoin de faire de mise au point et toutes les photos sont nettes au moment du traitement de l'image. Comme l'appareil est capable de capturer 11 millions de rayons lumineux et leur direction exacte, on parle d'un appareil à 11 megarays (pas encore traduit en français) plutôt que de mégapixels. En plus, comme le capteur est très sensible, on n'a aucun besoin d'un flash pour prendre de très bonnes photos avec un faible éclairage. Pour l'instant, il n'existe un logiciel de récupération de ces photos sur ordinateur que pour Mac, mais une version Windows devrait sortir d'ici 2012.


De plus en plus de nuages pour ordinateurs, tablettes et ordiphones

par François Picard - novembre 2011
iCloudIntune (microsoft), iCloud (Apple), Dropbox, BlackBerry Business Cloud, ce sont des noms de nuages qui sont à la base de l'infonuagique. Il faut voir ces services comme de gros systèmes de sauvegarde partagés par une quantité d'utilisateurs. C'est un peu comme si nous avions un disque dur situé dans un autre endroit que celui où nous sommes, mais accessible directement depuis nos différents appareils: ordinateur de bureau, ordinateur portatif, tablette et ordiphone par exemple. Ce qui est pratique, c'est qu'un logiciel, sur chaque appareil, synchronise les données pour qu'on ait sur tous les mêmes messages, les mêmes contacts, la même musique, les mêmes vidéos, les mêmes documents, etc. Ce système est très utile, tant pour les individus que pour les entreprises, mais ils doivent se soucier de problèmes de sécurité, de juridiction ou de confidentialité des données.

La plupart des systèmes sont payants, mais avec une base gratuite si bien qu'on peut souvent essayer ces systèmes de sauvegarde dans le nuage. Si l'on prend Dropbox, un des services les plus populaires, on peut avoir un espace disque de 2 Go sans frais, mais autrement il faut payer, par exemple 10$ par mois pour 3 à 50 Go. Pour des documents écrits, des listes de contacts ou même des photos qu'on veut mettre en accès pour différents appareils, 2 Go est déjà pas mal. On peut faire sécuriser l'accès à ces documents ou laisser des répertoires publics pour partager des documents ou des photos avec d'autres. Chaque service d'infonuagique a ses particularités. Celui de Microsoft, par exemple, permet d'installer des logiciels de Microsoft dans le nuage et de s'en servir depuis différents appareils.iCloud d'Apple offre la possibilité de mettre en accès de la musique, des documents ou des photos pour qu'ils soient synchronisés entre un iPhone, un iPod, un iPad, un Mac ou un PC, avec tous ceux qu'on a. Ce service prévoit 5 Go gratuits pour des documents, du courrier ou des sauvagardes de sécurité. Après cela, il faut payer 20$ par an pour 10 Go. Néanmoins, Apple ne charge aucun frais pour la sauvegarde de ce qui lui a été acheté, qu'il s'agisse de musique, d'applications, de livres électroniques ou de vidéos.


L'imagerie numérique prend de plus en plus de place à Matane

par François Picard - 28 octobre 2011

Depuis plusieurs années déjà, l'imagerie numérique avait ses lettres de noblesse à Matane, surtout à cause de tout ce que le cégep a pu faire dans le domaine. On va sûrement en entendre parler davantage avec l'ouverture du Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN) sur le terrain du Cégep de Matane, en Gaspésie. Les nouvelles infrastructures et leur équipement, dont cinq systèmes de capture de mouvements, en font l'un des plus grands studios de capture de mouvements dédiés à la recherche en Amérique du Nord. Le CDRIN a nécessité des investissements de près de 6 Présentation vidéo du CDRINmillions de dollars dont près d'un tiers viennent du secteur privé. Pour le ministre Bolduc, « ce type de projet, qui mise sur l’innovation et la créativité, constitue un outil de développement économique qui permet de se démarquer dans un contexte de mondialisation ».
 


Téléphones cellulaires et tumeurs du cerveau

par François Picard - 24 octobre 2011

Selon une étude réalisée dernièrement par l'Institut de la santé publique de Suisse sur un très grand échantillon de Danois et publiée dans le British Medical Journal, rien ne permet de dire que les gens qui utilisent un téléphone cellulaire courent plus de risques que les autres d'avoir un cancer. Le docteur Patrizia Frei et son équipe ont analysé les données concernant plus de 350 000 Danois et ils n'ont pas noté davantage de cancers chez ceux qui utilisaient un téléphone cellulaire, même fréquemment. D'un autre côté, il n'y avait pas plus de tumeurs dans la zone du cerveau la plus proche du téléphone que dans l'autre. Bien entendu, les résultats de cette étude sont critiqués par d'autres chercheurs qui soutiennent qu'il y a plus de risques malgré tout. Quoi qu'il en soit, il vaut mieux éviter de passer trop de temps l'oreille collée à un téléphone cellulaire aussi bien qu'à un téléphone sans fil de maison, car on risque de ne jamais être certains de l'impact réel des ondes sur le corps humain.
 


Un horizon plus large pour les utilisateurs de BlackBerry

BlackBerry Boldpar François Picard - 19 octobre 2011

RIM vient d'annoncer un nouveau système d'exploitation pour ses ordiphones BlackBerry et ses tablettes BlackBerry PlayBook. BlackBerry BBX est en fait une combinaison en une même interface du meilleur de deux systèmes d'exploitation existant déjà, soit celui des téléphones BlackBerry, BlackBerry OS, et celui des tablettes PlayBook, QNX-OS, avec bien des améliorations. Compatible avec les téléphones BlackBerry des deux dernières générations, BlackBerry BBX va permettre le développement d'applications plus riches et plus intéressantes, exploitant, entre autres, l'informatique en nuage, le HTML5 et la technologie Flash. Mais, ce que vont surtout apprécier les utilisateurs de téléphones et de tablettes BlackBerry, c'est la compatibilité du système d'exploitation BBX avec Android. Cela signifie, en effet, que les utilisateurs de ces appareils vont pouvoir y exécuter des applications Android, qui sont très nombreuses et diversifiées sur l'Android Market.

 


La I-Slate, une tablette à bas prix pour les étudiants Indiens

par Danielle Shaw - Octobre 2011

Depuis quelques jours, on parle beaucoup de la I-Slate, une tablette très peu coûteuse qui sera distribuée aux jeunes Indiens. La I-Slate, aux allures d'Ipad, est encore en phase d'adaptation et d'expérimentation. Elle devrait être produite pour aussi peu que 30 $US et faire son entrée dans les écoles indiennes. La tablette fonctionne sous Android. Elle comporte un écran tactile de 7 pouces, 256 Mo de mémoire, 2 Go de mémoire flash pour le stockage, deux ports USB, un port micro SD et un capteur solaire rechargeant une pile permettant à l'appareil de fonctionner durant 3 heures. Il faut savoir que l'électricité n'est pas encore présente dans toutes les régions indiennes et que seulement 8% de la population a accès à Internet actuellement. Selon Reuters, le ministre de l'Éducation et des télécommunications d'Inde, Kapil Sibal, dénonçait le fait que seuls les riches aient accès au monde digital, pas la classe moyenne, ni les pauvres. Cela devrait permettre d'améliorer la qualité de l'enseignement parce qu'en Inde, à cause du grand bassin de population, tous les enfants n'ont pas accès à l'enseignement. La tablette devrait leur permettre d'apprendre à l'aide d'applications intégrées au matériel. Le prototype réalisé provient d'une collaboration entre des chercheurs américains de la Rice University de Houston et d'autres de la Nanyang Technological University de Singapour. La tablette Aakash a été conçue par la société DataWind et les 100 000 tablettes produites cette année seront montées en Inde. On devrait en fabriquer 100 000 au cours de l'année. Cela se veut un premier pas vers l'accès aux technologies pour les étudiants.
 


Flash Player 11 et AIR 3 s'en viennent

par François Picard - Septembre 2011

Début octobre, tout utilisateur d'ordinateur, tablette ou ordiphone devrait commencer à recevoir une demande de mise à niveau de Flash Player vers la nouvelle version 11 ou vers AIR 3 sur les Mac. Cette nouvelle mouture devrait permettre le développement de davantage d'applications Flash multiplateformes et de jeux en 2D ou 3D. Cela devrait aussi favoriser la distribution de vidéos en Flash via le Web. Flash Player 11 devrait pouvoir faire afficher des graphiques 2D et 3D jusqu'à 1 000 fois plus vite que son prédécesseur, Flash Player 10. Il devrait aussi exploiter davantage toutes les technologies intégrées aux appareils comme la production de vibrations, les senseurs de lumière, etc. D'ici 2 mois, les lecteurs Flash devraient être mis à jour sur toutes les plateformes, iPad, Android et BlackBerry compris. Déjà, 98% des PC supportent Flash Player. À cela s'ajouteront 200 millions d'ordiphones et de tablettes d'ici Noël, puis, selon Adobe, plus d'un milliard d'appareils devraient supporter Adobe AIR d'ici 2015.
 


Adidas lance une chaussure de soccer électronique

par François Picard - Septembre 2011

Adidas a présenté à la presse la première chaussure de foot intelligente, l’adizero f50 équipée du système miCoach. Ces chaussures déjà très efficaces, qui ne pèsent que 165 grammes, renferment un module électronique dans leur semelle. Il permet d'enregistrer la vitesse du joueur de soccer toutes les secondes, les pointes de vitesse, le nombre de sprints durant un match, la distance parcourue et bien d'autres données sur les performances du joueur. Toutes ces informations sont stockées durant le match dans la mémoire flash de la chaussure, puis retransmises ensuite vers un PC, un Mac ou un téléphone intelligent. De là, elles peuvent être dirigées vers le site Web de miCoach ou même vers Facebook. Bien entendu, ce sont des informations cruciales pour améliorer l'entraînement des joueurs qui peuvent comparer leurs résultats et se stimuler l'un l'autre. On annonce même qu'en 2012, ces données personnalisées seront intégrées à des jeux vidéo de soccer pour que les joueurs puissent jouer à leur niveau réel. Des prototypes de ces chaussures ont été testés par plusieurs joueurs professionnels, mais elles vont être maintenant disponibles pour tous, dès le mois de novembre, dans les magasins Adidas et ceux de distributeurs de leurs produits, pour 350$ environ.
 


Internet sur écran de 80 pouces

par François Picard - Septembre 2011

Grâce au nouveau téléviseur AQUOS LC-80LE632U de 80 pouces (en diagonale) que Sharp Canada mettra sur le marché en octobre, on pourra consulter Internet comme jamais auparavant. Ce sera le plus grand téléviseur grand public au Canada avec un écran ACL haute définition 1080p avec 1 920 pixels par 1 080. En plus des fonctions de télévision, il donnera la possibilité d'aller sur Internet par Wi-Fi, avec son navigateur intégré, et de voir le flux de vidéos en ligne. Selon Sharp, ce modèle utilise une technologie dite «fine motion enhanced» à 120 Hz qui améliore l'affichage des images quand l'action est rapide, dans des films aussi bien que dans des jeux vidéo. Un beau produit qui nécessitera un déboursé de 5 300$. En version 60 pouces, par contre, il ne coûtera que 2 300$. Jusqu'ici, les plus gros téléviseurs au Canada étaient des appareils à écran de 70 pouces de Sharp.
 


Infoprix.ca, un site utile aux consommateurs de produits informatiques et électroniques

par Danielle Shaw - Septembre 2011

Depuis le début de l'été, infoprix.ca a été remodelé. Il s'agit d'un site canadien de comparaison de prix pour les composantes informatiques et électroniques. On a profité de cette remise à neuf pour augmenter l'échantillonnage de produits informatiques et électroniques dont on peut comparer les prix. Par exemple, on peut maintenant le consulter pour connaître les prix les plus avantageux pour l'achat d'un téléviseur, d'un projecteur, d'un GPS et de nouveaux produits devraient s'ajouter au fil des mois. On peut lancer une recherche par marque de produit, par type de produit ou par boutique, surtout les plus connues dans ces domaines (BestDirect, DirectCanada, La Source, Microbytes, TigerDirect...). En clair, cela permet de trouver vers quelle boutique canadienne il vaudrait mieux se tourner pour se procurer tel produit recherché au prix le plus bas, en pouvant épargner du même coup temps et argent.
 


Des sites de gens célèbres très risqués

par François Picard - Septembre 2011

Le producteur de logiciels antivirus McAfee met en garde contre la fascination pour les gens célèbres sur Internet. Cette soif d'en savoir plus sur tel ou tel artiste qu'on aime bien conduit de plus en plus souvent à des problèmes parce que de faux sites sur des célébrités sont conçus par des pirates informatiques qui envoient des virus sur l'ordinateur ou y récupère des informations personnelles quand l'appareil n'est pas protégé par un antivirus et un bon coupe-feu. Les célébrités en question peuvent être des chanteurs, des athlètes, des politiciens, des comédiens... Les spécialistes en sécurité Internet auraient déjà détecté plus de 8 600 sites malicieux ayant pour thème des célébrités. À ce niveau, les plus dangereuses sont Heidi Klum, Cameron Diaz, Piers Morgan et Jessica Biel. On trouve aussi Anna Paquin en 7e place et Rachel McAdams en 10e place. Selon un sondage récent effectué par Léger Marketing pour McAfee Canada, alors que 59% des Canadiens prendraient leurs précautions en ligne parce qu'ils sont conscients des dangers, 19% ne se préoccuperaient pas du tout des risques qu'ils encourent en ne se protégeant pas. Comme plusieurs autres producteurs de logiciels de sécurité, McAfee assure un maximum de protection sur Internet aux utilisateurs de ses logiciels. Parmi les documents mis en accès par McAfee sur son site Web, nous avons particulièrement apprécié la Liste noire de l'usurpation d'identité dont nous recommandons la lecture.

 

Druide Informatique fonde une maison d'édition générale

par François Picard - Septembre 2011

Druide Informatique s'est associée à Luc Roberge et Anne-Marie Villeneuve pour fonder les Éditions Druide. L'entreprise québécoise, Druide informatique, est bien connue des utilisateurs d'ordinateur. Depuis quinze ans, elle s'est taillé une place de choix dans le domaine de la rédaction en français avec son correcteur Antidote produit en différentes versions. Il s'agit d'un incontournable outil de correction orthographique et grammaticale permettant d'écrire plus facilement sans fautes. Même les utilisateurs de tablettes iPad ont leur version d'Antidote, Antidote Ardoise, qui comporte cependant seulement un ensemble d'onze grands dictionnaires et d'onze guides linguistiques tirés d'Antidote HD, auxquels se sont ajoutés de nouveaux jeux et de nouveaux mots dans la version 1.3 de l'application, sortie en juillet dernier. La nouvelle maison d'édition publiera divers types de livres, aussi bien de la littérature générale que de la littérature jeunesse, des ouvrages de référence ou de la poésie. Les Éditions Druide veulent permettre à de nouveaux auteurs, tout autant qu'à des écrivains d'expérience, de publier en profitant d'un suivi tant au plan rédactionnel que technologique ou commercial.
 


Ouverture d’un premier cimetière virtuel sur Internet

par François Picard - Septembre 2011

Un franco-libanais vivant en Californie, Jacques Mechelany, vient de lancer un cimetière virtuel avec deux services en ligne, i-tomb.net et i-memorial.net. Dans i-memorial, pour 120$ par an, tout individu encore vivant pourra avoir en accès sur Internet des textes, des images ou des vidéos de ce qu’il souhaite qu’on se rappelle de lui après sa mort. Le jour de sa mort, tous ces souvenirs seront transférés dans i-tomb.net ainsi que des messages préparés à l’avance et ses dernières volontés. Sur i-tomb.net, pour 50$ par an, on peut créer une tombe virtuelle pour un parent ou un ami décédé avec toutes sortes de documents qui permettent de s’en souvenir. On peut y allumer des bougies virtuelles, y placer des fleurs virtuelles ou même y brûler virtuellement de l’encens.

 

Il était à l'origine de la bibliothèque en ligne Gutemberg

par Danielle Shaw - Septembre 2011

Michael Hart est décédé le 6 septembre, à l'âge de 64 ans. Inconnu pour beaucoup de gens, il a pourtant laissé sa marque dans l'histoire de l'informatique. C'était en effet l'initiateur du livre électronique gratuit avec le Projet Gutenberg. Ce projet a débuté en 1971, alors qu'après avoir eu accès à une copie de l'Acte de déclaration de l'indépendance des États-Unis à l'Université d'Illinois, Michael décide de diffuser le document, en le dactylographiant à l'ordinateur et le diffusant sur le réseau électronique de son université. Au cours des quarante années qui ont suivi, son travail a été de numériser des livres de domaine public et de les rendre disponibles gratuitement au public. Cet homme était un visionnaire, intéressé par l'utilisation de la technologie et son ambition était que tout le monde puisse profiter de la littérature gratuitement, en particulier les enfants. Actuellement, le projet Gutenberg comporte plus de 30 000 livres, en 60 langues, mais principalement en anglais. Il en existe un certain nombre en français qu'on peut lire en ligne ou télécharger en différents formats dans la section française de Gutemberg. Ceux qui sont intéressés à se procurer des livres électroniques de domaine public en français peuvent consulter La bibliothèque universelle ABU.
 


Des « centaines de millions de voleurs » selon le BSA

par François Picard - Septembre 2011

Selon l'organisme Business Software Alliance (BSA), 47% des utilisateurs de PC dans le monde pirateraient des logiciels. Ces chiffres sont tirés d'un sondage effectué par l'agence Ipsos Public Affairs auprès de 15 000 utilisateurs de PC de 32 pays. Le communiqué du BSA nous apprend que la Chine, le Nigeria, le Vietnam et l'Ukraine se trouvent en tête de liste parmi les pays avec le plus haut taux de pirates de logiciels. Le Canada, la France, l'Allemagne et l'Afrique du Sud seraient ceux où il y a le moins de piratage de logiciels. L'organisme traite de «voleurs» les centaines de millions de personnes qui ont fait une copie illégale de logiciels, ce qui représenterait «une valeur de 59 milliards de dollars pour l'an dernier», mais il n'est nullement question de ce qui a poussé ces gens à le faire: prix des logiciels trop élevé, manque de ressources, ou autre. En fait, rien ne dit non plus que ces «voleurs» auraient acheté les logiciels en question s'ils avaient eu les moyens de le faire. Le BSA est une association d'une centaine d'entreprises connues et florissantes qui produisent et vendent des logiciels comme Microsoft, Symantec, Adobe, Apple, Symantec, McAfee, Intel, Corel, Dell, etc. Selon le président et chef de la direction de la BSA, Robert Holleyman, «la meilleure façon de réduire le piratage informatique est d’éduquer les entreprises et les particuliers sur ce qui est légal, et de renforcer l’application des lois sur la propriété intellectuelle pour envoyer au marché un message clair de dissuasion.» Peut-être pourrait-on aussi informer ces soi-disant «voleurs» qu'il existe un tas de logiciels de domaine public gratuits qui sont satisfaisants pour faire à peu près la même chose que ceux des membres du BSA, que l'on pense à Linux, OpenOffice.org, Awast, Antivir, ZoneAlarm, AbiWord, Foxit Reader, FileZilla, FoxMail, IrfanView...

 


Le COOLPIX AW100, un appareil photo numérique de voyage

par François Picard - Septembre 2011

En voyage, on a besoin d'un appareil photo non seulement qui prenne de bonnes photos, mais aussi qu'il soit solide, compact, léger et pratique. Nikon pense avoir trouvé la solution avec son nouveau COOLPIX AW100. Il ne paie pas de mine, mais il est très résistant, étanche et antigel tout en permettant de prendre d'excellente photos ou des vidéos HD 1080p. En plus, cet appareil à 16 mégapixels avec un zoom 5X comporte un GPS et on peut l'utiliser jusqu'à 10 mètres de profondeur dans une piscine aussi bien que dans la mer. Son objectif zoom grand angulaire correspond à un zoom 28-140 mm dans l'ancien format 24x36. Le GPS permet de géolocaliser toutes les photos qui sont prises avec l'appareil et de se laisser guider par le logiciel intégré ViewNX2 de Nikon ou même Google Earth. Mieux encore, on peut choisir son mode scène juste en secouant l'appareil d'une certaine façon plutôt que de retirer ses gants et de se geler les doigts. Plusieurs autres fonctions ont aussi été optimisées comme la reconnaissance des sourires, le repérage des clignements d'yeux, la correction automatique des yeux rouges... Tout cela pour 380$.
INFO:
http://fr.nikon.ca/Nikon-Products/Product/Compact-Digital-Cameras/26293/COOLPIX-AW100.html

 


IBM met au point une nouvelle technologie de prédiction d'inondations

par François Picard - Septembre 2011

Dans tous les pays, les inondations sont un problème souvent grave et plus tôt on peut les prédire, mieux c'est. IBM vient de démontrer que l'informatique peut aider beaucoup par des simulations qui donnent des prédictions d'inondations des centaines de fois plus vite que des observations humaines. Grâce à une analyse des systèmes hydrographiques jusque dans leurs moindres détails, à des senseurs disséminés à des points stratégiques et à une observation précise de l'évolution de la météo, IBM peut reproduire sur des cartes, en temps réel, l'évolution de la situation, ce qui permet aux secours de s'organiser et d'agir beaucoup plus efficacement. Et tout cela peut se faire en englobant des milliers de kilomètres de cours d'eau dans une même étude.
Pour en savoir plus: http://www.ibm.com/smarterplanet/us/en/water_management/ideas/index.html?ca=v_water
 

Belkin lance de nouveaux routeurs au Canada

par François Picard - août 2011

Même si tous les routeurs semblent être identiques lorsqu'on les voit de l'extérieur, ce n'est pas vraiment le cas, la plupart du temps. Ainsi, la série de nouveaux routeurs que Belkin vient de mettre sur le marché seraient supérieurs à une grande partie de la concurrence selon une étude dite indépendante. Les nouveaux routeurs sont les modèles N150, N300, N450, N600 DB et N750 DB dont les prix vont de 39,99$ à 129,99$. Le numéro du modèle est lié à la capacité de transmission du routeur. Ainsi, le N150 peut transmettre des données jusqu'à une vitesse de 150 Mbps (mégabits par seconde), le N300 jusqu'à 300 Mbps et le N450 jusqu'à 450 Mbps. Par contre, les deux autres peuvent opérer simultanément sur deux bandes différentes, à 300 Mbps sur chaque bande pour le N600 DB et à 300 Mbps sur une bande et 450 sur l'autre pour le modèle le plus avancé. Les modèles N600 et N750 peuvent aussi faire fonction de serveur d'imprimante et de disque dur externe par leur port USB dédié. Cela permet à tous ceux qui utilisent le routeur de profiter d'une imprimante ou d'un disque dur commun, sans que cela nécessite qu'un ordinateur reste allumé, ce qui peut être très pratique. Les tests de performance ont été réalisés par The Tolly Group, spécialisé dans ce domaine. On peut consulter les résultats de l'étude, en anglais, sur le site de Belkin, à www.Belkin.com/router-speed, et trouver tous les détails sur les caractéristiques des différents routeurs sur le même site.
 


Des lecteurs DVD au départ accéléré

par François Picard - Juin 2011

Peut-être vous êtes-vous déjà impatientés après avoir glissé un DVD dans un lecteur et trouvé qu'il mettait bien du temps à se lancer. En fait, ce temps de chargement des disques pouvait prendre de 15 à 30 secondes avec les modèles de lecteurs précédents. Samsung travaillait sérieusement sur le problème et vient de sortir les SH-222AB, de nouveaux lecteurs-graveurs de DVD beaucoup plus efficaces qu'elle vend une trentaine de dollars seulement. La technologie mise au point par Samsung diminue de jusqu'à 60% le temps d'attente lors de la reconnaissance du type de disque par le lecteur. En plus, ces nouveaux lecteurs DVD consomment moins d'électricité, ils sont plus silencieux et ils sont fabriqués avec une nouvelle technologie qui élimine la soudure au plomb et diminue l'utilisation d'autres produits nocifs. Le SH-222AB dispose d'une interface SATA. Il peut atteindre une vitesse de 22X lors de l'enregistrement de DVD±R simple couche et une vitesse de 16X pour l'enregistrement de données sur des disques DVD+R DL. C'est une solution intéressante pour remplacer un ancien graveur qui sert depuis plusieurs années et présente des signes d'affaiblissement...
 


UN GPS ET UN ORDINATEUR DANS UNE MONTRE
POUR L'ENTRAÎNEMENT À LA COURSE ET À LA MARCHE


par François Picard - Juin 2011


Un GPS et un petit ordinateur dans une montre, voilà de quoi aider les athlètes à s'améliorer en entraînement et en compétition. La montre Forerunner 610 lancée par Garmin en mai (350$) donne plus que l'heure, le temps passé à courir et celui qu'il reste. Cette montre très spéciale dispose d'un écran tactile à haute résolution qui permet de configurer le GPS intégré, de programmer la session d'entraînement ou la compétition. Si on la relie à un moniteur cardiaque (50$ de plus), elle sert aussi à suivre le rythme cardiaque et à accélérer ou à ralentir selon les besoins. En fait, on peut y programmer des séances de mise en forme ou d'entraînement à la marche ou à la course. On peut aussi transmettre les données collectées sur le site de la communauté sportive Garmin Connect et y faire afficher des graphiques, des rapports et même des cartes topographiques avec le trajet emprunté. La Forerunner 610 est assez mince malgré tout ce qu'elle renferme, en plus d'être bien protégée du mauvais temps, des éclaboussures ou de la sueur. La montre utilise un moteur de vibration pour alerter son utilisateur par rapport à un rythme cardiaque anormal, un pas trop lent ou en fonction de la distance qu'il reste à parcourir.


Le nuage Dropbox maintenant en français

par François Picard - Juin 2011

Parmi les services pratiques qui s'offrent aux utilisateurs d'ordinateurs, de tablettes et d'ordiphones reliés à Internet, Dropbox est un incontournable, un premier contact avec le nuage pour beaucoup de personnes. Plus de 25 millions de personnes se servent de Dropbox qui a des clients payants dans plus de 175 pays. Ce service fournit un espace disque gratuit de 2 Go que chacun peut avoir sur le serveur américain de Dropbox pour y sauvegarder des fichiers qui seront accessibles depuis plusieurs appareils. On peut ainsi commencer à rédiger un texte au bureau, le sauvegarder sur Dropbox, puis le récupérer depuis l'ordinateur de la maison et le sauvegarder de nouveau une fois complété ou corrigé de façon à travailler dessus au bureau. On n'a donc plus besoin d'apporter une clé de mémoire flash, par exemple, avec des fichiers qu'on emporte à la maison. On peut aussi se servir de Dropbox pour y partager un dossier avec des amis ou des membres de la famille afin d'échanger avec eux des documents, des photos ou des vidéos. C'est très facile d'installer l'application Dropbox gratuite sur un ordinateur de table, sur une tablette ou sur un téléphone intelligent sous iPhone OS, BlackBerry OS ou Android OS. Si on souhaite utiliser plus de deux gigaoctets, il suffit d'acheter un espace plus grand sur Dropbox. De plus en plus de services de ce genre sont maintenant offerts, mais peu d'entre eux en français.
 


LE WI-FI EN AVION DE PLUS EN PLUS POPULAIRE AUX ÉTATS-UNIS

par François Picard - Juin 2011

Non, le Gogo Inflight n'a rien à voir avec des spectacles de danseuses à bord des avions. C'est un service Wi-Fi que plusieurs compagnies aériennes offrent aux États-Unis par l'entremise des firmes MDS et Aircell. Plus de mille avions en sont déjà équipés et ce nombre devrait augmenter dans les prochains mois pour atteindre les 2 000 avions avec Wi-Fi au niveau mondial d'ici la fin de 2011. Près de 10 millions de sessions Wi-Fi on été vendues depuis les débuts de l'installation de l'accès Internet sans fil sur les avions. Et, selon Aircell, plus de 200 millions de passagers d'avions se verront offrir un accès Internet en vol cette année. Du coup, on se demande pourquoi plusieurs compagnies aériennes continuent de vérifier si le Wi-Fi est bien arrêté sur l'ordinateur qu'on utilise en avion, au cas où cela pourrait interférer avec le fonctionnement de l'avion...
 


DES HAUT-PARLEURS SANS FIL PAR WIDI OU BLUETOOTH

par François Picard - Mai 2011

Comme la technologie Wi-Fi permet aux ordinateurs de communiquer entre eux et avec Internet, la nouvelle technologie WiDi (Wireless Display) d'Intel leur permet d'envoyer sans fil leur affichage ou leur son vers un téléviseur haute définition ou vers des haut-parleurs externes. Cela ne fonctionne cependant qu'avec les ordinateurs portatifs très récents à processeur Intel Core de 2e génération et il faut qu'il y ait un récepteur déjà intégré au téléviseur ou externe et rattaché au téléviseur et au système de son. Logitech propose un tel récepteur qu'on peut rattacher à des haut-parleurs ordinaires pour en faire des haut-parleurs sans fil WiDi. Le Logitech Wireless Speaker Adapter capte le flux sonore en provenance de l'ordinateur et le retransmet vers les haut-parleurs qui y sont branchés. Cela permet de déplacer un ordinateur portatif dans une maison tout en laissant les haut-parleurs à la même place. Bien entendu, le son qui en sort est bien meilleur que celui que produisent les haut-parleurs d'un ordinateur portatif. Logitech a également mis sur le marché un autre adaptateur sans fil pour haut-parleurs qui fonctionne en utilisant la technologie Bluetooth au lieu du WiDi. Cela signifie qu'on peut s'en servir pour envoyer vers de gros haut-parleurs le son stéréo provenant d'un iPod, d'un iPhone, d'un iPad et de beaucoup d'autres téléphones intelligents ou même d'ordinateurs qui disposent d'un émetteur-récepteur Bluetooth. Chacun des deux adaptateurs coûte une trentaine de dollars seulement.
 


DE NOUVEAUX PROCESSEURS D'INTEL POUR TABLETTES ET ORDIPHONES

par François Picard - Mai 2011

Il y a quelques années, Intel a déjà fait une incursion dans le domaine des processeurs pour petits appareils, puis a vendu cette section de l'entreprise et a racheté l'an dernier Infineon Technologies AG, une firme allemande de ce domaine qui n'avait qu'une très petite part de ce marché. Après ces premières hésitations, Intel semble bien décidée à prendre une plus grande place dans ce domaine. Elle vient de lancer un processeur Atom qui devrait être le cœur d'au moins une quarantaine de tablettes fonctionnant sous différents systèmes d'exploitation (Windows, Android...) et elle en lancera un autre pour ordiphones d'ici la fin de l'année 2011. Le processeur Intel Atom Z670 est le premier à sortir dans cette catégorie et on devrait le retrouver sur des ordinateurs tablettes de Lenovo, Evolve, Fujitsu et plusieurs autres. Ces processeurs seront plus petits que les Atom précédents et ils ont comme principal avantage de consommer moins d'électricité et donc de moins chauffer. Ils sont également plus performants au niveau du son et de la vidéo avec un support natif pour le Flash d'Adobe, pour la haute définition 1080p et le HDMI. Les appareils intégrant cet Atom Z670 auront une autonomie qui pourra dépasser 24 heures.
 


UN NOUVEAU ZBOOST

par François Picard - Avril 2011

De plus en plus de gens utilisent les réseaux cellulaires pour transmettre des données. Ils paient cher pour ces données, même si la transmission n'est pas idéale partout. Il existe cependant un moyen d'améliorer le signal par un amplificateur de signal comme ceux que produit la firme Wi-Ex, en particulier les modèles Metro et le nouveau SOHO YX545. Ils peuvent amplifier le signal de plusieurs utilisateurs simultanément dans la bande des 1900 MHz utilisée par les différents fournisseurs de services cellulaires canadiens, mais pas pour le 4G. Chaque ensemble se compose d'une antenne de réception du signal faible, d'un câble pour aller jusqu'à l'amplificateur et de l'amplificateur. Les résultats semblent assez impressionnants. Dans des tests qu'aurait effectués Wi-Ex, la compagnie aurait réussi à augmenter le transfert de données d'un cellulaire de 450 Kbps à 1300 Kbps, soit une augmentation de débit de 188%. Ce peut être intéressant pour ceux qui utilisent des clés USB cellulaires ou des modems haute vitesse cellulaires.
INFO: http://www.wi-ex.com/InternationalDealers.aspx pour une liste des distributeurs canadiens
 


DES APPAREILS PHOTO NUMÉRIQUES POUR SE PRENDRE EN PHOTO

par François Picard - Avril 2011

Quand on veut se prendre en photo soi-même ou en compagnie d'autres personnes, on vise au hasard et la photo est rarement satisfaisante. Ce ne sera plus le cas avec les derniers appareils DualView de Samsung qui ont tout simplement deux écrans, dont un en avant de l'appareil pour arriver à cadrer plus facilement quand on se prend en photo. Samsung avait déjà essayé cette technologie en 2009, mais elle est plus au point maintenant. On retrouve cet écran pour autoportraits sur les appareils ST700, PL170 et PL120. En plus de ce nouvel écran de face, le ST700 à capteur de 16 mégapixels comporte un écran témoin tactile de 3 pouces et un zoom optique 5x. Le PL170 a aussi un capteur de 16 MP et le PL120 en a un de 14 MP. Dans les trois cas, on peut allumer et éteindre l'écran de face selon les besoins. En plus, les modèles ST700 et PL170 comportent une prise HDMI qui permet de visionner les photos ou la vidéo sur des écrans de téléviseurs HD. Les trois modèles sont des appareils photo numériques très complets avec 16 modes de photo préprogrammés, détection de visages, etc. Les prix vont de 150$ pour le PL120 à 280$ pour le ST700.
 


UN APPAREIL PHOTO À PROJECTEUR INTÉGRÉ

par François Picard - Mars 2011

Il y avait déjà des picoprojecteurs auxquels on pouvait brancher un appareil photo, mais Nikon a fait encore mieux: un appareil photo qui intègre un projecteur miniature. Le Coolpix S1000pj et le Coolpix S1100pj sont les premiers appareils au monde à utiliser une telle technologie. Les commandes de l'appareil se donnent sur son écran tactile de 3 pouces, tant pour la prise de vue photo ou vidéo que pour la projection des photos et vidéos sur une surface blanche à proximité.

Le S1100pj est un appareil photo avec un capteur de 14 MP et un zoom 5x. Il permet de filmer en haute résolution 720p. Il peut projeter ses images jusqu'à 2,4 mètres de l'appareil, donnant alors une image de plus de 2,5 mètres de diagonale. Le S1100pj peut aussi être branché au port USB d'un ordinateur et projeter des photos et vidéos qu'il renferme. Pour permettre aux personnes intéressées de découvrir l'appareil, Nikon a conçu le site Web Cool Projection qui permettra aussi à des artistes d'exprimer leur art. Le S1100pj ne coûte que 349,95$.
 


LE PICOPROJECTEUR D'AIPTEK

par François Picard - Mars 2011

Les projecteurs miniaturisés sont de plus en plus populaires. Aiptek s'est servi de la même technologie que Philips, VueG8 de Syndiant, pour concevoir son projecteur PocketCinema T25. Les images qu'il projette ont une résolution de 800 x 600 et un rapport de contraste de 400:1. Il peut projeter des images qui ont jusqu'à 1,85 mètre de diagonale. Il se branche à un port USB d'un ordinateur sous Windows XP, Vista ou 7. Prix: 320$ environ.


LES PICOPIX

par François Picard - Mars 2011

Après les picoprojecteurs de 3M, Samsung, Toshiba, Apple et bien d'autres, c'est le tour de Philips de lancer les siens, les PicoPix. Autant, c'était toujours un problème de déplacer des projecteurs de diapositives ou de films 8 mm, autant c'est facile de promener un projecteur de poche numérique PicoPix. Les trois modèles de Philips donnent un excellent résultat sur des écrans blancs ou des surfaces appropriées. Le PPX 1020 avec une luminosité de jusqu'à 20 lumens se branche au port USB d'un ordinateur, ce qui nécessite d'avoir toujours un PC avec soi. Le PPX 1230, avec jusqu'à 30 lumens, se branche à un téléphone intelligent, à un iPod, à un iPad, à un appareil photo numérique, à toutes sortes de petits appareils faciles à transporter. Avec son lecteur MP4 intégré et ses 2 Go de mémoire, le modèle PPX 1430 peut être entièrement autonome ou être connecté à un ordinateur ou un ordiphone. Le système d'affichage des images VueG8 a été développé par la firme Syndiant et les PicoPix sont fabriqués par la firme française Sagemcom sous licence de Philips.
 


LE NOUVEL APPAREIL PHOTO WI-FI DE SAMSUNG

par François Picard - Mars 2011

Vu le succès de ses premiers appareils photo Wi-Fi en 2010, Samsung a décidé d'en produire d'autres modèles. Le modèle SH100, qui sera mis sur le marché en mars, devrait renforcer la position de Samsung comme leader de ce type d'appareil. Le SH100 est un appareil photo à 14 MP, avec un zoom 5x, qui ne coûte que 200$ environ. Le Wi-Fi permet de transférer facilement les photos de l'appareil à un téléphone intelligent ou à un ordinateur, aussi bien que de transmettre directement les photos sur Internet par un réseau Wi-Fi situé à proximité. Il permet aussi de voir à distance l'image du viseur de l'appareil photo et d'activer le déclencheur à distance. De même, l'appareil photo peut aller chercher sur le téléphone par Wi-Fi des données du GPS intégré pour géomarquer les photos qui sont prises. Juste en pressant deux boutons, on peut envoyer une copie des fichiers de photos sur un ordinateur. On peut également les transférer directement sur des sites comme Facebook ou Picasa. Pour faciliter le lien avec des points d'accès, Samsung inclut avec l'appareil un abonnement au service Boingo qui permet de rejoindre sans frais 200 000 points d'accès Wi-Fi à travers le monde.
 


100 MILLIONS DE SOURIS SANS FIL

par François Picard - Janvier 2011

Il n'aura fallu que 20 ans pour que Logitech arrive à vendre 100 millions de souris sans fil. C'est assez impressionnant. Quand la firme Logitech a lancé son prototype de souris sans fil, en 1991, elle ne savait pas que cela allait marcher aussi bien. Elle était en effet passée de l'utilisation d'une technologie connue, la transmission par infrarouge, à une nouvelle technologie nouvelle par radio (RF) pour transmettre des commandes d'un périphérique à un ordinateur. La forme, les couleurs et la technologie des souris sans fil ont été beaucoup améliorées au cours de ces 20 années. Aujourd'hui, les souris sans fil n'ont plus de problèmes d'interférences, même si les émetteurs et récepteurs fonctionnent toujours dans la bande de 2,4 GHz surchargée par des appareils de toutes sortes. Les récepteurs sont plus petits et plus puissants. Les communications sont cryptées quand le clavier est aussi sans fil, de façon à ce qu'on ne puisse pas intercepter ce qui est dactylographié. Logitech se tourne aussi plus souvent vers la technologie Bluetooth qui permet de profiter d'un émetteur-récepteur déjà installé sur beaucoup d'appareils (j'utilise, par exemple, une souris sans fil Logitech même avec mon ordiphone Treo Pro sous Windows Mobile). Cela règle aussi le problème des fils de souris qui finissent par s'enrouler sur eux-mêmes et occupent un port USB qui pourrait servir à brancher d'autres périphériques. Alors que les premières souris sans fil coûtaient plus de 150$, on peut maintenant en trouver pour une trentaine de dollars, mini-récepteur inclus.
 


UN NOUVEAU LECTEUR MÉDIA DE WD

par François Picard - Janvier 2011

Après le lecteur multimédia WD TV HD, dont nous avons parlé il y a quelques mois, et le WD TV Live Plus, avec accès réseau en plus, voici que Western Digital lance un autre lecteur de médias, le WD TV Live Hub. Le premier permettait de lire des fichiers de photos, vidéos ou musique qui se trouvaient sur un périphérique de sauvegarde USB branché à l'un de ses ports USB pour les voir ou les écouter sur un téléviseur haute résolution. En plus de faire la même chose, le deuxième peut se mettre en réseau et faire afficher ou entendre le contenu de fichiers multimédias qui se trouvent sur les différents appareils du réseau. Il peut aussi retransmettre les vidéos directement reçus de Netflix si on a un abonnement avec ce service de télévision numérique par Internet, mais pas de Netflix Canada, semble-t-il. Le WD TV Live Hub est similaire au WD TV Live sauf qu'il comporte un disque dur interne de 1 téraoctet sur lequel on peut stocker les fichiers multimédias plutôt que sur un support externe qu'on branche à un port USB. Comme les deux autres appareils, il permet un affichage sur grand écran jusqu'à 1080p et tous les trois peuvent agrandir les images si elles sont trop petites pour cette définition d'écran.
 


Suite des nouvelles générales (année 2010)


 Copyright © 2013, PICSHA - Tous droits de reproduction réservés